Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

grrrr

Les soirée se suivent et ne se ressemblent pas, malheureusement...

 

Hier soir, toute fraichement débarquée dans une soirée d'anniversaire, dans un grand appartement de Neuilly, je me suis fait littéralement agresser par la maitresse de maison.

 

 

Je papotais dans la cuisine, avec quelques charmants messieurs, je venais d'arriver, et comme je suis polie, on me parle, je reste et j'attendais pour faire le tour, pour dire bonsoir à tout le monde... Je vois débarquer comme une furie, la charmante hotesse de maison, que je rencontrais pour la 1ère fois. Moi, tout sourire, je m'apprête à lui dire bonsoir, je n'ai pas eu le temps d'ouvrir la bouche, qu'elle m'agresse en me disant : "toi, soit tu te tiens à carreaux, soit tu te casses"... Je vous laisse imaginer ce que ça a pu me faire... ça habite dans les beaux quartiers, ça se dit "prout, prout ma chère" et ça ne connait pas les bonnes manières (tiens, prends ça dans les dents morue :-))

 

Je ne vous raconterais pas la suite, rien de bien palpipant...

 

Cet épisode m'a juste fait réfléchir sur pas mal de choses, notament sur mon statut de célibataire... ça n'est pas la 1ère fois que je ressens un malaise dans ce genre de soirées, surtout lorsque je suis la seule célibataire perdue au milieu de tous ces couples.

 

Mesdames, ça n'est pas parce que je suis seule que je vais vous piquer vos maris et ce genre de réflexion, et bien moi, ça me fait super mal.

 

Mais c'est quand même une grande première cette agression verbale !

 

Je peux comprendre la jalousie, la méfiance, après tout on ne se refait pas, mais j'ai parfois l'impression d'être une paria et un danger.

 

Ma vie de célibataire me pèse parfois et ça n'est pas toujours drôle, mais ça n'est pas pour autant que je suis une prédatrice et que je vais sauter sur tout ce qui est masculin...

 

Je n'ai pas été très agréable avec la dame par la suite, vous le comprendrez (et pourtant elle est venue s'excuser bien après)... En fait, je suis dans une période où j'ai décidé de ne plus être trop gentille, de ne plus rien laisser passer et surtout ne plus me laisser faire, alors attention, ne venez pas me chatouiller ;-) 

Commentaires

  • Bon, la vraie question c'est : et tu t'es tenue à carreaux ou pas ? ;-)

Les commentaires sont fermés.