Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Vis ma vie de kamikaze

Normalement le boulet, c'est moi et pour une fois je laisse ce rôle à d'autres, il était temps ;-)

Sauf qu'un autre boulet a croisé mon chemin hier et malheureusement c'est à moi qu'il s'en est pris.

Samedi après-midi, tranquille sur mon vélib, petite balade dans Paris, histoire de faire un peu de sport (vi, vi, vous avez bien lu) et d'aller faire quelques courses. 

Un feu qui passe à l'orange, je commence à freiner et un espèce de malade mental, dans une belle voiture, probablement en train de rêvasser, ne freine pas et je vous le donne en mille, percute mon vélo.

Je n'irais pas jusqu'à dire que j'ai vu ma vie défiler, non, mais j'ai eu une de ces peurs !

Heureusement que la voiture n'allait pas trop vite, je n'ose imaginer les dégats que ça aurait pu faire... j'ai juste fait un vol plané, j'ai atterri sur le coin du trottoir et c'est mon genou qui a pris... Bon, je l'ai faite très digne, me suis relevée en faisant "tiii laaa' (nan je rigole), juste un peu eue la honte de ma vie (il n'y a bien sur personne dans les rues de paris un samedi après-midi, près du Trocadéro), un de mes jean's préféré déchiré (sooo classe !) et un genou amoché.

Etant une femme de caractère, non je n'ai pas dit ayant un sale caractère (quoique), l'instant de peur passé, j'ai, comment dire... donné une grande envie à ce conducteur, de regarder bien plus attentivement ce qui se passe autour de lui... En résumé, je pense qu'il ne s'est jamais autant fait engueuler de sa vie (oui je peux parfois être très désagréable)

En attendant, j'ai son téléphone, son adresse, enfin bref, j'ai tout sur lui et il va m'offrir un joli jean's neuf, voila... Et ça ne me fait pas plus rêver que ça, ce nouveau jean.

J'ai passé ma soirée d'hier à me demander comment j'allais tenir, très mal au genou, pour finalement appeler SOS  médécins à 4 h du matin pour me faire administrer quelques antalgiques et finir aux urgences pour passer une radio (en tous cas rien ne semble super grave) et j'ai "dormi" ce matin, assise sur mon canapé (impossible de monter dans ma mezzanine) et j'ai été en vrac toute la journée, des courbatures partout avec une sensation d'avoir fait du sport à outrance... En gros, comprenez, je ne suis pas au top de ma forme et je peux dire que je déteste les urgences ! (docteur Ross, George, what else, si tu passes par là...)

Mais comme je suis une warrior, Xéna la guerrière, c'est moi, ça va aller ;-)

 

Moralité de l'histoire, un vélib c'est super costaud, un jean's ça se déchire facilement, un genou ça n'aime pas embrasser un trottoir et définitivement je n'aime pas les vols planés ;-)

 

(un grand merci à tous ceux qui m'ont envoyé des messages, des twitts, des sms et merci à un des tontons blogueurs qui m'a offert un méga ptit dej en rentrant de l'hopital)

Et un joyeux anniversaire à mon papa !!!

Commentaires

  • Ah ? A Paris je croyais qu'on accélérait, à l'orange :) Plus de peur que de mal, heureusement. Par contre, elles sont un peu louches tes méthodes pour choper un 06 quand même :)

Les commentaires sont fermés.